Association des Familles de Traumatisés Crâniens et Cérébro-lésés de Lorraine (AFTC Lorraine)
GALERIE PHOTOS  | LEXIQUE  | DOCUMENTS  | DON  | CONTACT
LEXIQUE
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
A

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) : Il s’agit d’un trouble touchant les vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cerveau. Le flux sanguin rencontre un obstacle sur son chemin vers le cerveau, ce qui va priver certaines régions cérébrales de l’oxygène véhiculé par le sang. Dans ce cas, ces parties du cerveau vont subir des dommages et engendrer des dysfonctionnements qui pourront causer des séquelles et un handicap à la personne. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la fiche de France AVC en cliquant sur ce lien.

Amnésie : L’amnésie dont il est question ici est l’amnésie consécutive à une lésion cérébrale. Il s’agit de perturbations sévères de la mémoire où nous pouvons associer une amnésie rétrograde (aucun souvenir de son passé avant l’accident) et une amnésie antérograde (impossibilité de stocker des informations nouvelles depuis l’accident).

Anosognosie : Ce terme désigne le fait que les personnes ne sont pas conscientes de ce dont elles souffrent, que ce soit un trouble ou une maladie. Ce trouble neuropsychologique peut se retrouver chez des personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral et découle donc d’une lésion.

Anxiété : Il s’agit d’un état émotionnel fort traduisant une tension nerveuse. Nous parlons d’anxiété lorsqu’il s’agit d’une peur dont l’objet est mal identifié, c’est-à-dire lorsque la personne perçoit un danger imminent ou est dans l’attente, entrainant un sentiment de malaise, de peur et d’impuissance. Les symptômes de l’anxiété peuvent se caractériser par des tensions musculaires, des manifestations neurovégétatives de type palpitations ou tachycardie, des nausées, une fatigue ou des migraines. Cet état de mal-être peut engendrer chez la personne une agitation globale ou au contraire provoquer un anéantissement avec repli.

Apathie : Il s’agit d’un état caractérisé par une indifférence relative aux émotions ou aux désirs, voir même l’absence de ceux-ci. Les personnes sont généralement dans un état de grande fatigue et d’un manque de volonté ainsi que d’énergie pour effectuer des actions. Les personnes apathiques n’ont envie de rien et ne ressentent rien. En règle générale, elles ne sont pas conscientes de l’état dans lequel elles se trouvent.

Aphasie : L’aphasie est un trouble du langage acquis consécutive à une affection cérébrale de type accident vasculaire cérébrale ou traumatisme crânien. Il existe plusieurs types d’aphasies qui vont entrainer des troubles au niveau de l’expression ou de la compréhension du langage. D’autres types d’aphasies se sont ajoutés par la suite. Les personnes aphasiques n’ont plus la capacité de communiques ou souffrent de grandes difficultés pour s’exprimer ou nommer les choses de leur environnement. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Fédération Nationale des Aphasiques de France.

Ataxie : Ce terme désigne les difficultés à coordonner des mouvements volontaires. Les muscles n’étant pas concernés par la survenue de ce trouble, son origine sera plutôt orientée vers le côté du système nerveux. Le trouble peut survenir lorsque la personne est debout ou lorsqu’elle marche mais également si elle souhaite exécuter un mouvement.

Attention (trouble de) : Ce trouble provoque chez la personne des difficultés de concentration et peuvent également ressentir une incapacité à contrôler leur comportement dans certaines situation. Les personnes ont du mal à fixer leur attention sur les actes qu’ils sont en train de réaliser ou lorsqu’ils sont spectateur de quelque chose. La principale cause d’un trouble de l’attention serait neurobiologique.

Autonomie : A l’ opposé de la dépendance, l’autonomie désigne la capacité des personnes à effectuer tous les actes de la vie quotidienne. Cette capacité découle des compétences cognitives, intellectuelles et motrices d’une personne. L’autonomie désigne donc l’indépendance fonctionnelle globale.

B

Bien-être : Il s’agit d’un état général satisfaisant dans lequel nous pouvons noter une absence de peine et le calme de l’esprit. Cet état touche à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi et à l’harmonie avec les autres et soi-même.

C

Cérébro-lésion : C’est une lésion touchant le cerveau et concernant généralement une destruction plus ou moins étendue du tissu nerveux. Cela entraine un déficit de la perception, de la cognition, de la sensibilité ou de la motricité en fonction du rôle que jouait la région cérébrale atteinte.

Cognition : Ce terme regroupe l’ensemble des mécanismes cérébraux permettant à l’individu de s’adapter à son environnement et de vivre dans celui-ci. Autrement dit, il s’agira de l’ensemble des activités intellectuelles et des processus permettant à l’organisme d’interagir avec le milieu. La cognition regroupe des procédés tels que l’attention, la perception, l’inhibition, la planification, ce que l’on peut appeler les fonctions exécutives de l’individu, ainsi que l’apprentissage et la mémoire. Un trouble cognitif peut altérer un ou plusieurs de ces aspects et se répercuter sur la vie quotidienne de la personne et sur ses capacités d’analyse.

D

Dépression : Elle est caractérisée par un état de profonde tristesse accompagné d’une perte de l’estime de soi et d’un ralentissement psychomoteur. Les personnes dépressives se trouvent alors dans un état chronique de détresse. On peut observer une perte de plaisir et des intérêts envers des activités ou des choses que la personne aimait auparavant. La dépression a un retentissement sur l’état de santé global, le sommeil, l’alimentation. Elle est à différencier des autres troubles de l’humeur moins significatifs dans lesquels les personnes peuvent ressentir un état de tristesse passager consécutif à un événement particulier et n’altérant pas ses fonctions cognitives ou son état de santé global.

Désinhibition : A l’inverse de l’inhibition, la désinhibition va correspondre au fait qu’une personne va exprimer des traits de personnalités ou des comportements qui devraient ne pas s’exprimer en société par exemple car ne correspondant pas aux normes. Il va s’agir d’une perte de contrôle des règles qui sont généralement imposées par soi-même et la société.

Dysphasie : Peu connu mais pourtant répandu, il s’agit d’un trouble de l’apprentissage et du développement du langage oral. Elle touche principalement les enfants. Pour plus d’informations, suivez ce lien de l’Association Avenir Dysphasie France.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Mentions légales